Rechercher
  • Aurore

Digital Détox

Aujourd'hui j'ai envie de donner la parole à une Amie chère à mon cœur, dont j'espère vous reconnaîtrez le Talent pour l'écriture!

Merci à toi d'être dans ma vie et de m'offrir ce bel article plein de bon sens :-)



"J’étais là, les yeux rivés sur mon écran, à faire défiler frénétiquement des photos de personnes que je ne connais même pas… Leur vie avait l’air si parfaite ! « so instagramable » ! J’entendais au fond de moi cette petite voix culpabilisante me murmurer : « tu as vu ?! ces filles-là trouvent le temps de faire du sport elles ! Et regarde : leur foyer est impeccable, les enfants tirés à 4 épingles. Tout est fait maison : des produits d’entretien aux petits plats gourmands qu’elles servent le soir au dîner… je suis même sûre qu’elles sont épilées de près… ».


Je lâchais un soupir désespéré tout en quittant mon écran des yeux et j’observais ma vie à moi : des lessives en retard, une liste de courses débutée mais jamais terminée, un livre vainement amorcé, des photos de vacances datant de l’été dernier que je m’étais promise de ranger vite… Bref, rien de très « instagramable » par ici. Il fallait se rendre à l’évidence : je n’étais pas « elles ».


Et ces réseaux sociaux avaient beau me renvoyer à un sentiment d’échec permanent quant à la gestion de ma vie : j’y retournais à chaque fois ! Mieux : j’y passais des heures et des heures. Un peu comme une drogue dont le plus grand dommage était la perpétuelle comparaison : me comparer moi, pauvre mortelle, à ces personnes fascinantes (en apparence) …. Le constat était sans appel : impossible de rivaliser, en comparaison j’avais une vie misérable, bien évidemment !


Au fil du temps un sentiment de tristesse a commencé à m’envahir, et ma petite voix intérieure de reprendre : « non mais t’es pas sérieuse franchement ?! Tout ça c’est du « fake » ! Ce que tu vois n’est qu’une infime partie d’une réalité bien subjective ! Toi ta réalité elle est tangible : c’est ton magnifique fils, ton homme qui t’aime - épilée ou pas -, tes amis qui te proposent d’écrire un article pour leur blog, ton boulot qui te permet de t’épanouir intellectuellement… Ouais, ta réalité à toi c’est LA VRAIE VIE ! »


Ok mais c’est quoi la vraie vie d’aujourd’hui ? … Un monde hyper-connecté ? un monde qui nous sollicite de toute part, dans l’injonction du partage et de la mise en scène de mes activités histoire de plaire à instagram ? Une course effrénée vers « le like » qui me fera atteindre un énième follower ? … Je (sur)réagis à la moindre notification, je switch d’une appli à l’autre, je me lève avec mon téléphone, je m’endors avec mon téléphone ; si j’ai la moindre question c’est d’abord à mon téléphone que je la pose. Et inconsciemment je flippe de « passer à côté de la dernière tendance », parce que je veux me sentir dans le coup, je veux me sentir vivante…


Ce qui me rassure dans l’histoire c’est que je ne suis visiblement pas la seule à souffrir de cette addiction digitale. Je dirais même qu’on est nombreux dans ce cas : A l’heure où 73% des français s’autoproclament dépendants de leur téléphone*, peut-être est-il est temps d’opérer une prise de conscience.


Loin de moi l’idée de vous demander d’abandonner votre téléphone pour une phase d’abstinence (… j’ai essayé : échec cuisant !), mais peut-être de vous suggérer de « doser ». Faire le tri entre ce qui est bénéfique dans votre usage du digital et ce qui vous irrite, ce qui est chronophage ou energivore. C’est ce que le terme à la mode « Digital Detox » recouvre. S’éloigner de nos téléphones à certains moments, au profit d’autres activités plus créatives peut-être. Vous êtes-vous déjà demandés ce que vous feriez de tout ce temps passé devant vos écrans ? Vous pourriez écrire, peindre, méditer, admirer le paysage qui vous entoure, discuter avec vos voisins tout simplement ou mieux encore : vous reconnectez à vous, loin de toutes comparaisons néfastes et bien inutiles…"


Mélie B.


*selon l’institut BVA – 08/2019

142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout